Pour Basses De Femme Chaussures Dolomite Gris Randonnée gcqpHRwII

 

Actions

Work Header

Toujours se méfier de l'eau qui dort

La_plume_d_Eowin

Cucu Fashion Noir Bride Cheville Femme qqOYdrn
Zycshang Bout Tongs Cristal Été Talons Hauts Swimming Sandales Noir Plateforme En Rond À Femmes Mode Plates Chaussures FnFYgwrq

Chapter Text

Ianto Jones se pinça l'arrête du nez alors que la douleur derrière ses yeux se faisait un peu plus puissante. Il y a bien longtemps qu'il n'avait été aussi fatigué, aussi vidé d'énergie. Lui qui avait, en quelques sortes, espéré vivre une vie plus tranquille dans le monde moldu... Oh, eh bien c'était le cas, c'était bien plus calme comparé à la guerre, après tout. Mais tout de même. Il avait l'impression de se retrouver en septième année, avant de devoir quitter Poudlard pour rester en vie. Il devait à nouveau regarder par-dessus son épaule, vérifier d'être presque transparent, qu'on ne le remarque pas un peu trop. Pour qu'il puisse réagir à temps, si quelqu'un tentait de le poignarder dans le dos.

Certes, il avait donné toutes les bonnes raisons du monde à ses collègues de Torchwood III de douter de lui et de ses compétences. Il n'était après tout, quasiment jamais allé sur le terrain lors de mission. En plus de cela, il avait réussit à cacher une femme à moitié transformée en Cyberman dans les sous-sols du Hub pendant un long moment sans que personne ne s'en aperçoivent et qu'il ne soit trop tard.

Parce que Ianto ne pouvait pas leur expliquer pourquoi il l'avait maintenue en vie tant de temps, pourquoi il avait tant veillé sur Hannah... Enfin, Lisa. Ils étaient des moldus, il ne pouvaient pas comprendre que Lisa avait malheureusement toujours été là, présente, son esprit et sa magie hurlant, se battant, un peu comme si elle avait été sous le sort de l'Imperium, fredonnant un chant triste pour qu'il l'aide. Il n'avait malheureusement rien pu faire, sinon abréger ses souffrances, parce qu'on ne lui avait pas laissé assez de temps ! Il aurait pu la faire revenir, éliminer définitivement le poison alien de son système, il avait été aux portes de la réussite. La véritable raison de ce gâchis ! Le Cybermen en elle avait sentit sa percée imminente et s'était rebellé.

Alors oui, depuis, la tension au boulot était à son comble. Ianto percevait mieux que quiconque les regards sur sa personne qui se voulait pourtant discrète - vétéran de guerre oblige - et sa peau frissonnait presque constamment, réflexe de survie. Il avait envie de hurler, de tous les envoyer paître, qu'il puisse faire son deuil en paix, mais noooon. On n'avait pas de jours de suspension réel à Torchwood, trop dangereux. Non, le Capitaine le forçait à venir au travail, donnait de la paperasse en masse, de l'archivage, beaucoup, beaucoup de boulot en plus, ainsi qu'une suspension de terrain mais, eh ! Ianto n'était jamais allé sur le terrain ! Alors c'était son boulot ordinaire, une charge monumentale en plus.

En clair, ses nerfs allaient le lâcher. Il avait envie de pleurer. De maudire quiconque s'approchait un peu trop de lui, il ne vivait plus que sur ses réserves de secours, alimenté par beaucoup de café et même son noyau magique se trouvait affecté par sa fatigue. Sa pauvre Grand-mère devait se retourner dans sa tombe de le voir ainsi. C'était ironique tout de même : survivre à une guerre, être un des visages qui avait mené à la Victoire, avoir été personnellement remercié par la Reine avec une poignée de personnes seulement et finir par être bouffé par la paperasserie. Douce et belle ironie...

Et Ianto ne pouvait faire ses bagages pour repartir à Londres dans le monde sorcier, parce qu'il ne voulait vraiment pas répondre aux questions dérangeantes de Pourquoi le retcon ne fonctionne pas sur toi ? Parce que, ah, oui. Il avait un passé et surtout un entraînement en ce qui concernait la manipulation de l'esprit. Il avait dû faire face à beaucoup plus puissant qu'un peu d'effacement provoqué par une technologie biologique. Son esprit était plus que blindé.

Ianto soupira et se redressa, son cou ainsi que son dos craquèrent dans un bruit assourdissant qui lui arracha une grimace. Le jeune homme fronça les sourcils et ravala un gémissement de douleur. Habituellement, ça lui faisait du bien, de tirer sur ses articulations, comme si ça le déchargeait d'un poids. Mais ce sentiment de plénitude et de satisfaction du travail bien fait ne l'avait pas atteint depuis un moment. Trop de boulot, il était à peine à jour dans ses missions, s'il ralentissait ne serait-ce qu'un peu, il allait prendre du retard, et Ianto détestait ça. Des restes de sa vie passée. Pendant trop longtemps, il n'avait pas été très bon dans ce qu'il entreprenait, ou plutôt tentait. Maintenant qu'il excellait, il ne pouvait se contenter de moins.

Ianto jeta un coup d'œil à la jolie horloge de son bureau, une vieille pièce qu'il fallait remonter à la main, qu'il avait reçu comme beaucoup trop de choses en héritage.

3:47.L4611silver Femme Leggenda Baskets Cuir Lotto Argent

Il soupira et se passa une main dans les cheveux. Ça ne servait plus à rien qu'il rentre chez lui maintenant, si ce n'était que pour dormir trois quart d'heure et revenir ici à cinq heure. Son quota minimum était de trois objets par jour depuis son admission à ce Hub. Avec l'arrivage constant et ceux qui n'avaient jamais été triés jusqu'à son arrivée, recherches, archivages, étiquetages, sécurités… Trois, c'était suffisant pour commencer à résorber peu à peu le retard accumulé par Torchwood III toutes ces années, tout en ne prenant pas de retard avec les objets nouvellement arrivés. Il n'était pas submergé et avec les rapports que ça engendraient, il avait de bonnes longues journées bien remplies. Seulement maintenant, il fallait qu'il force pour tenir le rythme et il venait à peine de terminer le deuxième objet de la journée. Il se frotta les tempes en soupirant, se passant une main lasse et fatiguée sur le visage. Il commençait à prendre du retard...

Ce n'était pas bon, il n'aimait pas cela. Mais pour l'instant, il ne pouvait rien y faire. Alors il se redressa sur son bureau, petit, en métal simple à l'entrée des archives, et se pencha pour prendre le petit sac qui se trouvait sous le meuble. Dedans, un pull, un coussin d'appoint et une légère couverture. Désormais habitué, nouvelle routine, il éteignit les lumières et s'enfonça dans les rayons jusqu'à un certain tournant, là où on ne pouvait le voir si on passait la tête dans les archives. Il lâcha son sac sur le sol, ôta sa chemise et son veston pour les plier. Ensuite, il passa son pull sur ses épaules avec un frisson, ce vieux pull qui l'enlaçait, comme une madeleine de Proust, un retour aux sources, à la chaleur d'un foyer. Ianto sourit et retira sa ceinture, ses chaussures, et après avoir sorti la couverture du sac, s'en servit comme oreiller, s'allongea pour une courte, très courte nuit. Plutôt une sieste, au point où il en était. Allez... Une heure et demie, ce n'était pas trop mal, il avait survécut pendant un long moment avec bien moins. Pendant presque deux ans. Il pouvait donc encore tenir avec quelques heures par-ci, par-là. Il allait pouvoir le faire, il le faisait depuis une semaine, il pouvait tenir. Il le devait.

Il s'endormit.

.*.

- Et mon café, il est où, exactement ?

Ianto cligna des yeux, un peu surpris, et tourna la tête vers Gwen, qui le regardait d'un air exaspérée. Elle... attendait une réponse ?

- Pardon ?

C'était bien à lui qu'elle parlait ?

L'ancienne flic soupira en roulant des yeux d'une manière bien trop exagérée, qui aurait pu être comique si Ianto n'avait pas été aussi fatigué. Le manque de sommeil rendait les choses beaucoup moins marrantes.

- Mon café, répéta-t-elle d'un air supérieur en désignant le gobelet en carton du Starbuck que Ianto tenait à la main.

Ce dernier cligna de nouveau des yeux.

- Euh... Tu ne m'as jamais dit que tu voulais un café, déclara-t-il.

Elle fronça les sourcils.

- Tu te fous de moi ? C'est ton boulot ! On se troue le cul à défendre la planète, toi tu n'as qu'une chose à faire et tu te permets de disparaître jusqu'au Starbuck pour perdre ton temps et tu ne penses même pas à nous en ramener pour au moins faire passer la pilule. Tu te crois où, en centre de vacance ? Il va falloir que tu commences à prendre ce boulot au sérieux, cracha-t-elle d'un air hautain.

Ianto fronça les sourcils alors qu'une douleur se mettait de nouveau à battre sous son crâne, lui arrachant le peu de patience qui lui restait encore.

- Eh bien, ma très chère Gwen, ce que je fais sur mon temps de pause ne concerne que moi. Ce que j'achète avec mon propre argent ne regarde aussi que moi et si tu veux toi aussi un café, la machine est à trois mètres derrière ton bureau. Maintenant, si ça ne te dérange pas, j'ai du boulot. Oui, du travail, étonnant n'est-ce pas ?

Il ravala un connasse qu'il n'avait pas la force, ni le courage de lui cracher au visage. Il était un Lord Anglais, que diable. Il la laissa donc ainsi, les yeux écarquillés, l'air totalement choqué. Oh, étonnant ? Oui, le doux petit Ianto Jones pouvait s'énerver. Echo de son passé. Et s'il se laissait un peu plus aller, peut-être qu'ils allaient le laisser tranquille. Idée à creuser.

Le carton dans ses mains chauffait agréablement contre sa peau, et il s'y accrocha pour s'y ancrer. Le café de la grande chaîne de distribution moldue n'avait jamais été assez fort pour lui, mais non seulement il ne pouvait pas se permettre de faire un café aussi noir que l'âme de Lucius Malfoy, parce que les autres ne savaient pas apprécier un café bien fort ; mais surtout, il avait eut envie de quelque chose de sucrée. Alors un latte au lait de soja avec trois pompes de caramel avait eu sa préférence aujourd'hui.

Oui. Quand il avait une dent sucrée, il ne faisait pas les choses à moitié.

Une fois l'antre des archives passée, Ianto se permit enfin de se détendre, ses épaules s'affaissant de lassitude. En réalité, il n'était pas en pause, il était bel et bien en retard. Il était une heure et Ianto était en retard pour la première fois de sa vie, de ses deux vies. Et beaucoup trop, en plus de cela. Il ne faisait vraiment pas les choses à moitié.

Quand, arrivé, à trois heure du matin, il s'était profondément coupé la main sur un des objets qu'il étudiait - qui, heureusement pour lui, était aussi inactif que sa vie sexuel - il avait décidé qu'il était temps de rentrer, avant d'être assez maladroit pour se couper un doigt, de le classer, l'étiqueter et le ranger parmis les autres objets. Il avait nettoyé son établis, pris ses affaires et était enfin rentré chez lui. Il s'était nettoyé, soigné comme il pouvait sans user de potions et s'était mit au lit dans l'idée de se reposer, son lit jusqu'à au moins six heures. Sauf que... Il ne s'était pas réveillé.

Trop bien installé dans son cocon, dans la sécurité de son chez lui, son cerveau s'était laissé embrumé, englué. Pouf, plus personne. Il avait donc ouvert les yeux à 10 heures et s'était mit à courir, en oubliant au passage sa dose de caféine, d'où son arrêt au Starbuck avant d'enfin arriver au Hub.

C'était quelque chose ça, que personne n'ai réagi, réalisé qu'il était absent. Qu'il n'était pas encore arrivé. Le jeune homme haussa les épaules en s'asseyant enfin à son bureau. Il avait bien nettoyé avant de partir hier - enfin, tôt le matin - et même s'il n'avait pas fait une nuit complète, il se sentait d'attaque pour cette nouvelle journée. Plutôt assez motivé pour tenter de rattraper son retard… un optimisme, une motivation plus présente qu'habituellement. Certes, il en était à 7 objets de retard, sans compter celui qui l'avait outrageusement blessé la veille -tôt ce matin-. Il s'installa donc pour commencer son boulot.

Mais à peine avait-il réussit à terminer la paperasserie sur ledit objet que le Capitaine Harkness descendit et le rejoignit dans les archives. Ianto releva le nez de ses papiers et ne pu s'empêcher de hausser un sourcil surpris en le voyant.

- Hey Ianto, le salua le Capitaine avec un sourire chaud.

Ianto avala sa salive en faisant taire les remous dans son estomac.

- Monsieur, le salua-t-il, évitant de penser au fait que c'était la première fois qu'il le regardait comme ça depuis la débâcle avec Hannah – Lisa. En quoi puis-je vous aider ? S'enquit-il en souriant paisiblement comme à son habitude.

Il ne vacilla pas – non, pas du tout, pas un seul moment – alors que le Capitaine le jaugeait du regard. Il se rapprocha et se pencha au dessus du bureau afin de prendre sa main.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda son patron en fronçant les sourcils.

Ianto déglutit et se défit délicatement de sa poigne.

- Ce n'est rien, juste une petite coupure.

Le Capitaine ne dit rien, mais ne le quitta pas du regard.

- Ianto, est-ce que tu vas bien ? Demanda-t-il plutôt.

Le plus jeune – euphémisme bonjour – fronça les sourcils. Oh.

- Oui, tout va bien, monsieur.Paula Paula Alonso Compensées Compensées Alonso Burdeos Alonso Chaussures Paula Chaussures Burdeos YCwpT

- Tu es sûr ? C'est la première fois que tu es retard depuis que tu travailles à Torchwood III.

Ianto grimaça. Bien sûr, le seul qui avait remarqué, c'était son patron. Il était maudit.

- Je... Oui, je suis désolé, ça n'arrivera plus, je... je n'ai pas entendu mon réveil ce matin, toutes mes excuses.

Il évita le regard scrutateur de son patron sur sa personne et marmonna en arrangeant ses papiers sur son bureau.

- Tu es sûr ? Tu as l'air... Fatigué, déclara le Capitaine avec une voix un peu serrée.

Ianto haussa les épaules sans répondre. Qu'est-ce qu'il aurait pu dire, hum ? Qu'il avait trop de travail ? Alors qu'on le raillait, puisqu'il n'était « que » le barista de l'équipe ? Mauvaise idée. Il n'était pas du style à se plaindre, jamais. Et puis, ça allait passé. Ce n'était que de la fatigue, rien de bien méchant. Il allait s'en sortir, ça allait se calmer dans peu de temps.

- Tout va bien, répondit-il avec un petit sourire.

Le Capitaine plissa doucement les yeux d'un air suspicieux. Ianto ne détourna pas le regard, sûr et bien installé sur sa position. Il était entraîné à ce genre de regard, dans ses dernières années d'école, il ne flanchait plus face au regard scrutateur de Severus Snape, alors Jack Harkness ? Il était bon, mais ne faisait pas le poids. Au bout de quelques secondes supplémentaires, le Capitaine hocha la tête.

- Ce sera tout, Monsieur ? S'enquit ensuite Ianto en commençant à réfléchir sur quoi il allait se pencher juste après, taisant la chaleur s'épanouissant lentement en lui.

Jack avait vu, il l'avait vu, il avait remarqué.

Le Capitaine sourit, ce sourire habituel qu'il offrait à tout le monde, mais Ianto savait bien lire les gens, et ce sourire avait des traces de gène que Ianto n'avait jamais vu sur le capitaine.

- Non... Pas vraiment. J'ai vu que tu étais en retard quand je suis venu te demander... un service, déclara-t-il.

Ianto haussa un sourcil. Jack bougea sur ses pieds – quoi ? Le Capitaine Jack Harkness qui se trémoussait ?! Euh... Non. Quelque chose n'allait pas-.

- Je sais que tu n'es pas habitué au terrain et vraiment, si j'avais un autre choix, je ferais autre chose, mais Toshiko est malade, très malade, une grosse grippe. Elle a été hospitalisée pendant la nuit, et j'ai une deuxième alerte qui vient de tomber... Et je ne peux pas envoyer Gwen sur le site toute seule. Alors je suis désolé de te demander ça, mais-

Ianto haussa les épaules.

- C'est vous le patron, monsieur. Je vais là où vous voulez que je sois.

Jack grimaça, visiblement pas d'accord et Ianto se retint de soupirer. Avant qu'il n'arrive au pays de galles pour travailler avec Torchwood - et bien entendu, essayer de trouver quelque chose dans les archives de Torchwood III pour sauver Hannah – Ianto n'avait rencontrer le Capitaine que quatre fois, lors des réunions annuelles entres les différentes succursales. Il avait, pendant quatre ans de suite, assisté Madame Yvonne Hartman, la directrice de Torchwood One, comme son assistant personnel lors de ces réunions. Alors, quand Ianto avait approché Jack Harkness suite à la chute de Torchwood One et la catastrophe qu'avait été Canary Wharf, ce dernier l'avait reconnu.

Autant dire que mis à part son insistance, il n'avait pas eut besoin de vérifier ses antécédents. Oh, Ianto ne doutait pas qu'il avait dû regarder son CV public, mais n'était pas allé lire son dossier. Sinon, il aurait été suspicieux de tous ces trous et ces censures, dans son Dossier « public » de Torchwood One. Il aurait alors fouillé et trouvé son dossier crypté dans les dossiers que Torchwood III avait récupéré de son ancien lieu de travail et il aurait tout fait pour l'ouvrir et trouver ses secrets. Qui n'étaient pas tous dans son dossier, mais au moins, il y avait son vrai nom, quelques exploits lors de son adolescence et surtout, ses trois distinctions données personnellement par la Reine. Ainsi, il aurait tout à fait comprit qu'il n'avait pas à s'inquiéter d'envoyer Ianto sur le terrain.

Mais le Capitaine Jack Harkness ne l'avait jamais fait et Ianto, vétéran de la guerre sorcière la plus meurtrière de l'histoire du monde, avait été relégué au rang de barista. Certes, officiellement, sur son contrat de travail de Torchwood One qui était toujours effectif au III, son travail consistait à veiller sur les objets trouvés lors des perquisitions mais aussi et surtout veiller à ce que des artefacts sorciers ne se retrouvent faussement répertoriés comme des objets aliens et qu'ils retournent en sécurité dans le monde auquel ils appartiennent réellement.

Mais ça, le Capitaine n'avait pu être mit au courant, puisqu'il n'avait pas regardé son dossier. Ianto savait que Jack Harkness, immortel de son état – oui, il était au courant – savait pour le monde sorcier. Sûrement un de ses exemptés du statut du secret. Mais c'était dans son contrat magique : Tant que son patron actuel n'avait pas clairement pris connaissance de son travail réel, en avait parlé avec lui, Ianto se trouvait dans l'incapacité de lui parler explicitement. Alors Ianto attendait patiemment que Harkness se bouge, parce qu'il avait eue de la chance pour le moment, ils n'avaient pas encore trouvé d'artefact magique, mais quand ce sera le cas, Ianto ne pourra pas cacher les démarches qu'il aura à faire, et ça soulèvera des questions auxquelles il ne pourra répondre sans que le Capitaine ne regarde son dossier. Il attendait... Depuis deux ans. Ça commençait à faire long, oui.

- Ça ira, Monsieur.

Il se leva et enfila sa veste – qu'il avait oublié ce matin en partant – et sourit.

- Allons-y, déclara-t-il paisiblement.

.*.

- Par les caleçons de Merlin, ce n'est vraiment pas mon jour ! Cracha Ianto entre ses dents serrées, tirant sur ses jambes.

Gwen avait bien entendu pas du tout apprécié être jumelée avec lui pour une mission, Ianto l'avait entendu se plaindre auprès du Capitaine, déclarant qu'elle ne pourrait pas faire correctement son travail si elle devait constamment garder un œil sur lui, qu'il « n'avait rien à faire sur le terrain ! ». Ianto n'avait rien dit, faisant le joyeux naïf un peu sourd mais consciencieux. Il eut tout de même beaucoup de mal à se retenir de rire, alors qu'elle gémissait et battait furieusement des cils vers Jack, en roucoulant presque qu'ils devaient être jumelés ensembles parce qu'ils étaient les deux meilleurs. Un duo ultra fonctionnels et à la pointe. Mais Jack avait été ferme, il se devait de rester avec Owen pour cette mission particulière, et au vu du regard que le Capitaine jeta à Ianto avant de partir, ce n'aurait pas été avec Gwen qu'il se serait mis s'il avait pu choisir. Juste pour être sûr qu'il n'aurait rien.

Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH Argent Cuir Lotto Baskets Leggenda L4611silver Femme Ut8x8qwSZH

Gwen était une ancienne flic, Owen avait travaillé avec la police et même l'armée, tous deux savaient et pouvaient se défendre, et le Capitaine les voulait tous en sécurité. S'il pouvait prendre les balles à leur place, il le ferait, ce joyeux idiot. Ça lui rappelait tellement son ancien camarade de chambre que ça lui faisait presque mal. Jack avait été le plus sérieux et le plus inflexible possible, déclarant, ordonnant même à Gwen de faire son boulot et de veiller sur Ianto, qu'il lui faisait confiance pour quelque chose d'aussi important.

Alors, armé des nouveaux pistolets que Owen avait créé – des armes qui envoyaient des ondes électromagnétiques, qui touchaient et perturbaient les synapses du cerveau, assommant toutes les races quelles qu'elles soient -, Gwen et Ianto était partit sur le site de l'alerte. En quittant le HUB, ils avaient tous deux pensé avoir affaire à un dérèglement, une variation dans l'espace et le temps qui faisait l'effet d'un miroitement, d'un mirage pour le commun des mortels. Seulement, ça n'avait pas été le cas.

Un Weevil.

Par Morgana, un Weevil, quoi ! C'était bien sa chance, tient.

Gwen avait pesté, garé la voiture à moitié sur le trottoir et était sortie en trombe, sans même attendre Ianto. Ce dernier avait verrouillé la voiture, prit son arme de service, vérifié d'un doigt que sa baguette était toujours dans son étui autour de son bras puis s'était lancé dans la course poursuite.

Pleine d'adrénaline et sûrement avec une envie de faire quelque chose d'extraordinaire pour se faire remarquer, Gwen avait décidé de se séparer de Ianto, déclarant dans le communicateur ouvert qu'il devait continuer à chasser le Weevil et le forcer à faire le tour du quartier, pour qu'elle puisse l'arrêter d'un seul coup dans sa course en lui barrant le passage.

Et Ianto se retrouvait là, à courser un alien dans les rues de Cardiff alors qu'il faisait beau, et rien, rien ne l'avait préparé à ça. Il n'y avait heureusement personne dans lesdites rues mais Ianto pesta un peu plus en voyant le Weevil tourner à gauche, à l'exact opposé de là où Gwen voulait que Ianto l'amène. Et l'ancienne flic ne répondait pas à ses appels, super ! Elle le faisait exprès ou quoi ? Il avait l'impression d'être totalement seul sur cette mission ! Et c'était officiellement sa première ! Ianto avait envie de gifler la jeune femme, pour qu'elle redescende enfin sur Terre, pour que sa tête énorme dégonfle enfin.

Le jeune homme força un peu plus sur ses jambes malgré sa fatigue, il savait qu'il ne pourrait pas tenir un rythme aussi soutenu s'il avait à faire ça tous les jours. Mais le Weevil ne pouvait lui échapper. Il essaya de tout son cœur de grappiller un peu plus de mètres qui le séparait de l'Alien, priant le grand Gryffondor que ce dernier n'ai pas eut le temps de disparaître avant qu'il atteigne lui-même la rue dans laquelle il avait disparu.

Seulement, en tournant à son tour à gauche dans la rue où l'individu s'était engagé, il trébucha en apercevant le Weevil au sol et au dessus de lui, penché, un homme. Ianto pesta de nouveau en réfléchissant rapidement pour savoir s'il avait le temps de retourner à la voiture prendre du retcon dans une des mallettes, mais il abandonna très vite en faveur d'un petit oubliette. Personne ne le saurait, il n'aurait qu'a trouvé une excuse, un petit mensonge pour expliqué comment il avait réussit à s'occuper d'un Weevil seul lors de sa première sortie sur le terrain.

Hors, a peine eut-il le temps de se rapprocher pour remarquer que le Weevil dormait, que l'homme se retourna et que Ianto se retrouva avec une baguette qui n'était définitivement pas la sienne juste sous son nez. Il ouvrit de grands yeux surpris, parce qu'en plus ce n'était pas n'importe quel homme – Sorcier ! - face à lui. Aussi rapidement qu'elle fut brandie, la baguette fut baissée et l'homme haleta alors que Ianto déglutissait.

- Harry ?! Souffla l'agent de Torchwood, n'en croyant pas sa chance.

- Par Merlin, Neville ! Rétorqua ce dernier en laissant lui aussi un sourire étirer ses lèvres.

L'agent de Torchwood fit un pas en avant et attrapa son ancien camarade de chambre pour le serrer contre lui. Lord Harry James Potter-Black, sauveur du monde sorcier, détenteur de la légion de Merlin, de la croix de l'Ordre du Bain ainsi que celui du Charbon et sûrement le seul homme de la terre possédant la totale et complète immunité pour service rendu à l'humanité, lâcha un rire et serra Ianto Jones, aussi connu sous le nom de Lord Neville Frank Londubat, vétéran de guerre lui aussi détenteur de la légion de Merlin et de la croix de l'Ordre du Bain, à deux doigts du Burn out.

- Par Merlin, Nev', souffla Harry en se séparant, mais sans lâcher ses épaules. Ça fait combien de temps ?

- Presque quatre ans, mais on s'était à peine vu quand je travaillais encore à Londres, alors je dirais... Facile sept ans depuis que l'on s'est réellement vu et parler, juste avant que tu ne disparaisses du monde sorcier, répondit chaudement son ami.

Harry grimaça et se frotta l'arrière du crâne.

- Ouais... J'aurais sûrement dû envoyer des lettres, mais je voulais un peu de paix, soupira-t-il.

Ianto secoua la tête.

- Oh, ne t'en fait pas, j'ai fait la même chose. Je me suis tourné vers le monde moldu.

Harry plissa un peu des yeux.

- Oui, j'en ai entendu parler par Luna... Une branche plutôt secrète du gouvernement, non ?

Ianto hocha la tête.

- Mais je croyais que tu travaillais à Londres...

- C'est... Ianto soupira. C'est compliqué. Et je n'ai pas trop le temps de parler.

Il ricana en avisant de la situation.

- Il y a bien qu'Harry Potter qui soit capable de trébucher sur moi alors que je suis en mission secrète pour le gouvernement, rit-il un peu fort.Jeans Feuillet Sur Ante Occasionnel Hispanitas Suede Chaussures Itaca Les Womens C8xTxAq

Harry le regarda et soupira, faisant presque la moue.

- Ouais, il y a des choses qui ne changent pas.

Le Sauveur du monde sorcier baissa le regard sur le Weevil et grimaça.

- Est-ce que je veux demandé ? S'enquit-il auprès de son ami.

Ianto grimaça.

- Je ne crois pas, non, s'amusa-t-il avec un rire.

Il sortit son arme et tira sur le Weevil au sol, on était jamais trop prudent avec ces bestioles. Il soupira en regardant son ami alors que Harry resserrait sa prise autour de lui.

- Je... Harry, est-ce que tu restes dans le coin pour un moment ? S'enquit-il, le cœur battant.

- Eh bien... ça pourrait devenir définitif, oui. Il n'y a pas trop de sorcier près à me sauter dessus ici. J'aime bien également l'endroit.

- Est-ce que tu crois qu'il serait possible de se voir ce soir ? Pour discuter, rattraper le temps perdu...

Ianto grimaça en sentant toute la détresse, voir même le désespoir dans sa voix. Harry ouvrit de grands yeux et s'avança pour presser ses bras.

- Oui, Nev', bien sûr, tout ce que tu veux... !

Ianto lui offrit un sourire pathétique.

- Je m'appelle Ianto Jones depuis quelques années maintenant... Si tu pouvais...

Il haussa les épaules et Harry sourit doucement.

- Oui, je vois. Je suis connu sous le nom de Evan Jameson dans une bonne partie du monde, alors je comprend parfaitement.

Ianto sentit un sourire éclairer ses traits, un petit sourire tremblant, mais un véritable sourire tout de même.

- Merci Harry, souffla-t-il, la gorge serrée.Mode Chaussures Verni Talons Femmes Kolnoo Cuir Hauts Escarpins Quotidiennes En À Orange De RvqwZq8

Son ami ne fit que sourire calmement, lui volant sa signature magique de ces dernières années et serra doucement son épaule.

- Toujours pour toi, Nev'... Ian. On se voit ce soir, d'accord ?

L'agent de Torchwood hocha vivement la tête et fouilla frénétiquement dans sa poche à la recherche d'une de ses cartes de visite, les quelques unes qu'il avait faite quand il avait commencé à être le visage... Public de Torchwood, pour la police de Cardiff tout du moins. Il en sortit une.

- Je vais essayer de sortir vers 19 heure du travail, mais comme c'est un peu la panique dernièrement... Il y a beaucoup de boulot, je vais faire ce que je peux.

À l'aide du stylo toujours sur lui dans la poche intérieure de son veston, il griffonna son numéro personnel avant de s'arrêter, soucieux.

- Euh...

- Ian, je vis dans le monde moldu depuis des années, oui ne t'en fais pas, j'ai un téléphone portable, s'amusa Harry avec un sourire, devinant rapidement son soucis.

Son ami soupira et esquissa un sourire puis lui tendit la carte.

- Bipe moi, que je puisse avoir un numéro pour te contacter au cas où. Tu vois où se trouve le pub le Shadow Sharps ? Dans le quartier le plus animé, avec tous les étudiants.

Harry réfléchit un instant puis acquiesça.

- On s'y retrouve à 20h ? Ou 19h30 ? Proposa le jeune homme avec un sourire. De là, je connais un petit restaurant sympa et discret où on ne sera pas déranger... Déclara-t-il d'un ton presque implorant, et il avait envie de se crucier le museau pour réagir de la sorte.

Le regard de Harry retrouva sa teinte soucieuse en l'observant mais il hocha tout de même la tête. Il se rapprocha pour passer sa main derrière sa nuque et la presser dans un geste de réconfort, qu'il avait fait pendant des années. Un simple geste, un rien du tout, mais le jeune gallois frissonna parce que c'était... Tout. Toute son enfance volée par la guerre. En un clignement de paupière, il se revoyait dans la salle commune or et pourpre, riant d'une idiotie dite par Ron sous le regard exaspéré de Hermione, pressé entre Harry et Seamus alors que Dean se prélassait contre les jambes de ce dernier. C'était le bon temps, où il n'était encore que Neville et pas Lord Londubat encore moins Ianto Jones, quand il était encore timide et pataud, mauvais en magie malgré leur vie déjà bouleversée et brinquebalé un peu dans tous les sens par Voldemort. Ils arrivaient toujours à grappiller des moments d'insouciance et de calme, faible écho de vies d'ados lambdas qu'ils n'étaient pas.

Ses muscles se détendirent sans son accord et un poids quitta son cœur.

- Je te laisse bosser et on se voit ce soir, d'accord ? Proposa Harry d'une voix douce.Talons Caparros Suede Jagger Chaussures Femmes À Grey wCCrIxq

Parce que Harry avait peut-être été longtemps aveugle à son entourage - parce que, ah, il avait eut beaucoup d'autres choses à penser à l'époque, merci pour lui - mais la guerre l'avait rendu aussi affûté que Ianto : il savait, il voyait que quelque chose n'allait pas avec son ami. Mais il savait aussi que ce n'était pas le moment d'en discuter.

Ianto haussa les épaules et baissa le regard sur le Weevil.

- Oui... On se voit ce soir, sourit-il doucement, rassuré.

Plus que rassuré, soulagé.

Son ami était là, il n'était plus tout seul. Harry le regarda une nouvelle fois, vérifiant qu'il allait bien puis commença à s'éloigner. Il jeta un rapide coup d'oeil par dessus son épaule pour le fixer une dernière fois.

Seulement, avant même que Harry ne puisse disparaître au détour d'une ruelle, des bruits de courses parvinrent à Ianto. Le jeune homme se crispa, aux aguets, et se retourna pour faire face au nouveau venu, mais ce n'était que Gwen. Gwen, courant vers lui avec un regard mauvais sur le visage.

- Mais par le bon sens, qu'est-ce que tu crois faire, le Tea-boy ?! Cracha-t-elle en passant à ses côtés sans même s'arrêter.

Ianto grimaça et pria un instant Merlin que Harry ait le temps de partir, de transplaner avant que Gwen ne lui tombe dessus et soupira en se redressant. Elle était partit poursuivre Harry, elle l'avait vu s'éloigner, mauvais point pour lui. Ça n'allait pas l'aider à garder sa façade de petit gentil.

Il se pencha au dessus du Weevil, se demandant comment il allait bien pouvoir le transporter jusqu'à la voiture puisque Gwen avait de nouveau disparu. Sauf qu'elle revint en pestant et alors qu'il se redressait pour la regarder, elle en profita pour le gifler. Durement. Le jeune homme eut beaucoup de mal à ne pas trébucher en arrière, la joue douloureuse.

- Qu'est-ce que tu as fait ?! Tu as laissé un civil partir après avoir vu ça ?! Lui hurla-t-elle.

Ianto ouvrit la bouche, tant pour détendre sa joue que pour répondre, mais elle ne le laissa pas faire.

- Pourquoi Jack m'a foutu avec un incapable pareil, ce n'est pas vrai ?! Hurla-t-elle. Il aurait dû t'exécuter, putain ce n'est pas vrai ! Quand je pense que j'ai voulu prendre ta défense !

Ianto referma la bouche et soupira fermement par le nez.

- Peut-être que si tu avais gardé ton communicateur ouvert ou juste été là, tu aurais su que le Weevil n'allait pas gentiment t'obéir, uniquement parce que Madame l'avait décidé ainsi… j'ai dû m'en occuper seul cracha-t-il violemment en lui jetant un regard noir.

Elle le fixa, abasourdi.

- Mais pour qui tu te prends ?! Tu es un traitre qui a caché une monstruosité, qui a failli tous nous tuer, tu n'es pas un agent de terrain, c'est à peine si tu es un agent, tu nous sers à bouffer, le café, et tu arrives quand même à foirer les ordres qu'on te donne, qu'est-ce que tu fous encore là ?! Jack doit vraiment revoir ses priorités !

Ianto ferma les yeux en soupirant, essayant d'éteindre la douleur qu'elle provoquait avec ses mots. Oui, il avait fauté. Oui, il avait fait des erreurs qui avait coûté la vie à des personnes, mais Gwen aussi, qu'elle ne fasse pas l'Ophélie innocente. Il refusait de prendre toutes les fautes et la misère du monde sur sa pomme. Il porterait le poids de ses morts sur sa conscience jusqu'à son déclin, mais ça ne sera pas la première, ni la dernière fois. Il savait, il y était malheureusement habitué. Compartimenter sa vie lui permettait de ne pas s'effondrer.

Toujours était-il qu'elle n'avait pas à lui parler de la sorte, elle était la newbie, la bleue, contrairement à lui. Malgré ce qu'elle pensait, ce n'était pas la première fois que Harry croisait le chemin de Torchwood, mais Ianto savait parfaitement Scott Pewter Estevee Sandales Karen Toile ZcwvfdqZce qu'il faisait. Soupirant d'exaspération, il se redressa avec tout le calme qui lui restait, toute sa bonne humeur de voir son précieux ami désormais disparu et la douleur sourde de retour derrière ses yeux.

- Sécurise le périmètre pendant que je vais chercher la voiture, soupira-t-il presque.

Non. Il soupira totalement en fait. Elle le fusilla du regard, le visage tournant à une drôle de nuance de rouge.

- Pour qui te prends-tu ? Je suis un agent de terrain, ton supérieur hiérarchique ! Tu crois vraiment que tu peux me donner des ordres ? Toi ?! Cracha-t-elle violemment.

Il ferma les yeux et se pinça de nouveau l'arrête du nez.

- Si ça peut te faire plaisir de penser ça, bien. Mais au moins, fais ton boulot et sécurise l'endroit. Mis à part si tu veux aller chercher toi-même la voiture ! Tonna-t-il d'une voix sûre et forte, froide et implacable, qu'il n'avait pas utilisé depuis des années.

Au vu de son regard interloqué, surpris et outré, Ianto avait définitivement abandonné la petite image de barista mignon, gentil et serviable. Avec un juron sorcier marmonné entre ses dents serrées, le jeune agent de Torchwood quitta les lieux pour aller chercher la voiture.

Ça allait être une très longue journée, en préparation au chaos que cela allait provoquer, il remonta et raffermit au maximum ses boucliers d'occlumencie. Allez, plus que quelques heures à supporter.

.*.

Le Capitaine Jack Harkness n'était pas un homme à prendre à la légère. Immortel, il avait vu bien plus de choses qu'un humain lambda et peut-être même qu'un sorcier. Il était plus que conscient de la finalité de l'humain et des changements auxquels allait faire face l'Humanité durant le siècle en devenir. Il voulait protéger le monde en général et quand le danger se rapprochait un peu trop de ses hommes, de ses employés, il pouvait devenir très dangereux. Mais quand le danger provenait d'un des siens ?

Sa colère était dévastatrice.

Toshiko n'y avait jamais eut affaire, trop douce qu'elle était, âme pure et gentille. Owen, une seule fois. Ça lui avait suffit et il savait désormais quand il fallait qu'il recule avec son sarcasme habituel. Gwen, elle n'avait jamais vu cette facette de Jack. Pour elle, l'homme était un héros parfait sans aucun mauvais côtés. Mais Ianto, lui, ça faisait déjà deux fois qu'il faisait face à ce Capitaine froid, clinique, impitoyable et ça en moins d'un mois.

Seulement, malgré cette nouvelle entorse au règlement ainsi qu'une baisse renouvelée de confiance qui pouvait lui être fatale, Ianto n'avait pas peur. Il se tenait droit sur sa chaise en face du bureau de Jack, tout aussi inflexible que lui. Il se concentrait plus sur le renforcement massif de ses barrières d'occlumancie pour un blindage jamais atteint, que sur la situation elle-même. Il ne pouvait se permettre de se "perdre", pas maintenant.

Jack était un télépathe, tout le monde ou presque l'était dans l'époque d'où il provenait malgré le contrôle optimal et parfait du Capitaine, Ianto avait beaucoup de mal à ne pas s'effondrer. Pour le Capitaine, c'était comme une seconde nature, de ne pas envoyer son esprit vers les autres, aussi naturel que ne pas respirer. Seulement, à cette époque, personne n'était officiellement télépathe - même si ce n'était pas vraiment le cas, puisqu'il était 'juste' un occlument assez puissant - le chef de Torchwood III ne voyait pas l'intérêt de renforcer son esprit quand il était en colère, personne n'était supposé pouvoir l'entendre, le sentir.

Mais pas Ianto.

Ianto était un sorcier. La guerre l'avait façonné au-delà de la raison, forgé par l'expérience, la survie, les épreuves avec pour seul but, cacher et protéger son esprit par tous les moyens. Ironiquement cela avait développé son occlumancie. Et rendu plus sensible. Là, l'esprit de Jack était partout. Une seule défaillance de sa part et Jack pourrait détruire son esprit en un clin d'œil, ou du moins, y mettre beaucoup de bazar pour s'en remettre, il lui faudrait plusieurs jours.

Alors oui, il n'avait pas trop le temps de s'inquiéter de sa colère physique, il devait faire face à celle mentale.

- Ianto.

Le plus jeune agent de Torchwood cligna des paupières, surprit de s'être un peu perdu dans son esprit. Calmement, il leva la main pour se presser l'arrête du nez, son cerveau pulsant juste derrière ses yeux. Longue journée. Très longue journée en perceptive. Par Merlin, Morgana et tous les autres, il était si fatigué...

- Je t'ai donné une deuxième chance. Je n'ai rien dit avec Lisa, je t'ai laissé revenir, je t'ai donné une nouvelle chance ! Je me suis permis de te faire confiance, tu m'avais dit que tout irait bien ! Qu'est-ce qui s'est passé ? Demanda le Capitaine d'une voix sombre, le visage tout aussi froid, cette véhémence furieuse toute portée sur Ianto, qui eut beaucoup de mal à ne pas tressaillir sous l'assaut mental brutal.

Il cligna un peu plus fort des yeux pour faire refluer la douleur et croisa les mains entre ses jambes, entrelaçant ses doigts.

- Nous pensions avoir affaire à une perturbation visuelle, mais c'était une vue de Weevil. Gwen et moi avons été séparé et j'ai dû neutraliser la menace seul, répondit-il calmement.

- Ah oui ? Ce n'est pourtant pas ce que m'a dit Gwen ! Rétorqua l'immortel en haussant à peine la voix.

Ianto plissa un peu des yeux, frustré. Qu'est-ce qu'elle avait encore dit ?

- C'est à dire ? S'enquit-il.

- Elle t'a donné des instructions claires. Tu n'es pas un agent de terrain et tu aurais dû suivre ses instructions, ses directives, mais non. Tu as désobéit, encore une fois et pire que tout : Le Civil ! Le Civil, Ianto ! Que tu as laissé partir sans chercher à le retenir. Tu l'as laissé partir, et Gwen n'a pas pu le rattraper ! Mais à quoi pensais-tu ?

Le jeune agent de Torchwood laissa place pendant un instant au sorcier qu'il avait été durant la guerre et il sentit son regard s'assombrir, devenir froid et tranchant.Pour Chaussures Bozevon Compensés Femmes Jane Mary Rouge Brodées gqEFd6wE

Elle avait osé.

N'avait-elle jamais rien appris durant son temps avec la police ? Ne jamais enfoncer un collègue, jamais ! Toujours se soutenir, quoi qu'il arrive, qu'importe ce qu'il se passe ; mais apparemment, pas la grande Gwen !

- Ce n'est pas ce qu'il s'est passé, réussit-il à dire sans trop grincer des dents.

Le Capitaine fronça les sourcils avec une grimace de colère sur les traits, mais Ianto ne le laissa pas parler, enchaînant plutôt.

- Quand nous avons compris que c'était un Weevil, on a approché le plus possible la voiture de l'endroit où il avait été aperçut et quand nous l'avons trouvé, on s'est lancé à sa poursuite. Gwen a décidé que l'on se sépare. C'est elle qui a voulu couper la route hypothétique du Weevil en omettant le fait qu'il avait de nombreux autres moyens de nous échapper, sa route n'était pas toute tracée. Alors oui, il est vrai que je n'ai pas suivit son ordre de conduire le weevil là où elle le voulait, parce que je n'ai pas pu ! Il avait déjà commencé à s'éloigner de l'endroit où elle le souhaitait quand j'ai réussit à le rattraper. Certes, j'aurais dû peut-être courir plus vite pour l'emmener là où elle le voulait, mais désolé d'être moins rapide qu'un Weevil, lâcha-t-il d'une voix forte et sûre qui arracha un haussement de sourcil surpris au Capitaine, interloqué par le presque éclat de son plus jeune agent.

- Gwen a dit- tenta-t-il.

- Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Monsieur, Gwen dit beaucoup de choses ! Mais a-t-elle précisé qu'elle a éteint son communicateur ?

Jack ne répondit pas et Ianto se redressa, le regard froid et dur.

- Je ne pense pas qu'elle se soit en effet vantée d'avoir par inadvertance éteint son oreillette. J'étais sûr le terrain parce que Tosh est malade, donc il n'y avait personne pour en effet être sûr que nous étions toujours en contact, et personne pour les rallumer à distance dans le cas contraire ! S'il n'y a que ça, et vu que ma parole vaut moins que celle de Gwen, il y a toujours les enregistrements de nos communicateurs. Il y aura moi en train de beugler en demandant à Gwen de me répondre ! Lâcha-t-il, acerbe.

- Le Civil, Ian ! Est-ce que tu vas me dire que ça aussi, c'est de sa faute ; qu'un témoin ai pu partir sans avoir eut le droit au retcon ?! Surenchérit Jack en lui lançant un regard noir.

- Je n'ai jamais dis que c'était de sa faute, ne me faite pas dire quelque chose que je n'ai pas dit ! J'expose juste les faits ! Nous nous sommes séparé sur ordre de Gwen, elle a fait une fausse manipulations qui a coupé son communicateur dans les deux sens. Je ne l'entendais plus, elle ne m'entendait plus ! C'est pourquoi je me suis retrouvé seul à devoir m'occuper du Weevil !

- Puisque tu sembles vouloir éviter cette conversation, j'ai juste à écouter ces fameux enregistrements pour savoir ce qu'il s'est passé avec cet homme alors ? Cria presque l'immortel.

Ianto tressaillit.

- Non. Parce que j'ai coupé mon micro quand le Weevil a été neutralisé.

- Tu as fait QUOI ?! Ianto, bon dieu, à quoi est-ce que tu pensais ?! Attends, non. Non ! Tu le connait ?! Devina enfin le patron de Torchwood III.

Ianto n'hésita que quelques secondes, puis décida de dire la vérité.

- Oui.

- Je veux son nom, maintenant, gronda l'immortel en prenant sur son bureau face à lui, une feuille et un stylo.

Ianto soupira de frustration.

- Je ne peux pas, répondit-il simplement.

Le Capitaine se figea et Ianto fut a deux doigts de regretter d'avoir dit la vérité.

- Répète-moi ça, pour voir ?

- Je ne peux pas vous le dire, répéta consciencieusement Ianto d'une voix ferme.

Le regard véhément que Jack posa sur lui aurait pu lui donner des sueurs froide, mais il avait été un des élèves les plus désastreux de Severus Snape. Il n'était pas du tout impressionné.

- Tu ne peux pas ? Ou tu ne veux pas ? S'enquit fermement le patron de Torchwood d'une voix glaciale.

- Qu'est-ce que ça change ? L'un comme l'autre, vous n'aurez pas son nom. Ce n'est pas du ressort de Torchwood.

La fureur du Capitaine Jack Harkness fut dévastatrice.

Littéralement.

L'énorme mur aux allures de Poudlard qu'il avait érigé pour protéger son esprit se fendilla et la douleur le submergea.

Si le Capitaine lui parla, Ianto ne l'entendit pas. Il n'y avait que ce tonnerre tonitruant qui envahit sa tête, ses oreilles, son esprit et ses mains plaquées sur ses tempes ne lui servirent à rien. Son cœur remonta dans sa gorge, s'il lâcha une petite, toute petite et légère plainte douloureuse, c'était juste parce qu'il ne pu la retenir. C'était... Comme un Crucio, mais de l'esprit, en pire et en même temps différent. La "finesse" de Jack était aussi "délicate" - ironie - que celle de Rabastan Lestrange, sauf que ce dernier cherchait bien à détruire ses barrières ainsi que son esprit ; tandis que Jack n'était qu'en Black z Joules Womens Langham Bottine Luxe Suede wYSwOqcolère.

Puis soudainement, tout fut terminé. La douleur reflua, et même si les défenses de ses murs étaient toujours endommagées, Ianto les sentit commencer à se réparer d'elles-même. Il avait simplement besoin d'un peu de méditation, rien qu'un peu.

Ianto pu enfin rouvrir les yeux.

Haletant, recroquevillé sur lui-même, le corps frissonnant de sueurs froides alors que son visage était couvert d'une couche désagréable de transpiration. Un goût de fer dans la bouche, et ses lèvres humides. Son nez s'était mit à saigner sous l'attaque involontaire. Ses mains étaient fermement serrées en poing à s'en faire mal.

Et a ses côtés se trouvait Jack, le regard inquiet, une main sur son épaule.

- Et merde, souffla Ianto d'une voix faible.

Il avait perdu... l'habitude à ce que son esprit se retrouve pris d'assaut. Il ne s'était plus attendu à avoir affaire à ce genre d'attaque surprise.

- Ianto... Murmura Jack en pressant un mouchoir en papier sous le nez qui saignait encore un peu. Pourquoi ne m'as-tu jamais dit que tu étais télépathe ?

Toute trace de colère semblait s'être dissipée. Ou plutôt Jack avait-il comprit la situation et reprit le contrôle sur son esprit, sa colère qu'il avait projeté dans toute la pièce, l'enfermant derrière des barrières pour qu'elle n'atteigne plus Ianto. Ce dernier grimaça.

- Parce que je ne le suis pas, gronda-t-il.

- Ianto ! Pourquoi ne me l'as-tu jamais dit ? Insista le patron de Torchwood en le fixant, les sourcils froncés d'inquiétude.

- Parce que je ne le suis pas, Monsieur ! Répéta Ianto d'une voix forte et stable.

Sa migraine basique se rappela à son bon souvenir et il grimaça de douleur en appuyant ses doigts contre sa tempe.

- Mais- Commença Jack.

Sauf que la patience de Ianto était grandement mise à mal, alors il soupira bruyamment de frustration.

- Je ne suis pas un télépathe, parce que ce n'est pas reconnu par l'état, par aucune grande instance dans le monde. Ce n'est pas un fait avéré, qu'une fantaisie, alors non. Je ne suis pas télépathe.

Ce n'était pas un mensonge ; bien au contraire, c'était vrai, personne ne reconnaissait encore la télépathie comme quelque chose de réel. Seulement, il ne mentait pas non plus, il n'était pas un télépathe, il était juste un Occlumens accomplit. Il n'y avait pas de télépathe chez les Sorciers, sauf que c'était comme ça que les appelaient les moldus.

- Et pourquoi je ne vous l'ai pas dit ? Ah, pourquoi l'aurais-je fait ? Railla-t-il, acerbe.

- Ianto ! Je suis ton ami, j'aurais pu...

- Non, Monsieur, souffla Ianto, une soudaine colère fit bouillir ses veines. Nous ne sommes pas ami, au pire je ne suis que votre subalterne. Il n'y avait aucune raison pour moi de vous le dire, claqua-t-il en se redressant sur ses jambes tremblantes, cherchant à faire repartir la circulation sanguine dans son corps.

Surtout, il n'avait pas pu. Il était toujours lié à Torchwood par un contrat magique, contraignant. Il ne pouvait parler de ce genre de choses à ses collègues s'ils ne comprenaient pas en premier. Il ne pouvait littéralement pas 

en parler. Ni l'écrire. Rien, si les autres n'étaient pas au courant. Jack pensait avoir comprit, alors que le contrat magique se faisait plus lâche avec lui. Mais Ianto ne pouvait toujours pas lui dire qui il était réellement - et franchement, il ne le voulait pas vraiment.

- Tu aurais dû me le dire, justement ! Non seulement parce qu'on ne fonctionne pas comme Torchwood One, mais aussi pour aujourd'hui ! J'aurais pu te transformer en légumes si je n'avais pas compris assez tôt ce qu'il se passait ! Contra le Capitaine en se redressant lui aussi, le regard flamboyant.

Ianto ricana amèrement, faisant froncer les sourcils de Jack d'incompréhension.

- Vous avez peut-être un esprit envahissant, mais je ne me suis pas écrasé au beau milieu de Canary Wharf, alors qu'il y avait des milliers d'esprits hurlant de douleur autour de moi. Il faut bien plus pour détruire les murs que je me suis créé ! Ce n'est qu'un peu de fatigue, c'est tout.

Jack soupira de frustration, les narines évasées.

- Si tu veux le jouer comme ça, bien ! En tant que supérieur hiérarchique, tu aurais dû me le dire au lieu de garder le secret comme avec Torchwood One, tu ne risquais strictement rien du tout ici ! Ça aurait pu nous être très utile et-

Ianto ricana et secoua la tête en levant les yeux au ciel.

- Je ne crois pas, non. Premièrement, certes ça pourrait être utile, puisque ça l'a été quand je travaillais à Londres. Mais ici ? Au mieux pour l'équipe, je suis le barista et l'agent des relations publiques, le visage de Torchwood pour le grand public et la police ; au pire, je ne suis que le concierge, le livreur et l'homme de ménage ! Ouvrir mon esprit aux autres, bien sûr. A qui ? Aux chiffons et aux brosses de nettoyage qui servent pour éponger le sang Alien ou Humain qui jonchent nos scènes de crimes ? Utilité, zéro. De plus, mon contrat stipulait que personne, je dis bien personne, ne devait le savoir, seulement mon supérieur.

Jack grinça des dents.

- Il faudrait savoir, non ? Je suis quoi, hm ? Tu ne travailles plus pour Torchwood One, tu es un agent de Torchwood III !

- Non, justement.

- ... Excuse-moi ?! S'offusqua Jack, la colère s'échappant de nouveau de lui.

Ianto grimaça et renforça "manuellement"les protections de son esprit.

- Je suis un transferts, Monsieur. Un transfert de Torchwood One, et nous savons tous les deux ce que ça veut dire juridiquement, parce que vous l'avez fait exprès. Les transferts est le moyen le plus tordu de punir un agent sans avoir à l'éliminer, le donnant comme paillasson à une succursale de Torchwood sans pour autant lui retirer son statut d'agent lors de son emploi précédent. Et même si Torchwood One n'est plus, pour une agence comme la nôtre, ce n'est pas le genre de chose qui gène. Juridiquement, je suis toujours sous les contraintes de mon contrat avec Torchwood One. Vous avez personnellement engagé Suzie, Owen, Tosh et Gwen. Vous avez personnellement rédigé leur contrat et c'est moi-même qui leur ai amené pour qu'ils les signent. Mais vous n'avez jamais voulu m'embaucher à cause de la débâcle de Canary Wharf, vous ne me vouliez pas dans votre équipe et parce que vous avez eut besoin d'un concierge, que j'étais trop insistant pour votre bien, vous avez juste transféré mon contrat des archives numériques de Londres ici, à Cardiff. C'était petit, c'était vicieux, mais je n'aurais pas agi différemment, parce qui si ça avait été moi à votre place, je ne m'aurais pas voulu non plus.

Ianto se tut un instant, le temps de reprendre sa respiration. Le Capitaine ne faisait que le regarder, son esprit calme et l'air un peu surpris, soucieux, mais aussi gêné.

- Alors oui. Je ne vous l'ai pas dit, comme beaucoup d'autres choses encore, parce que c'est mon boulot. C'est pour ça que j'ai été transféré ici, pour nettoyer après vous, et je ne vais pas vous mentir, ça m'a plutôt bien servi de faire parti du décor.

Le Capitaine haleta et posa sur lui un regard ahuris qu'il parle aussi froidement et détaché de l'affaire de Lisa-Hanna qui ne datait que de deux semaines. Mais sa peine et sa douleur étaient soigneusement enfermée derrière ses barrières mises à mal mais qui tenaient toujours bon. Et Ianto en avait marre d'être le paillasson, son côté Gryffondor, impulsif ressortant et il n'allait pas le muselé alors qu'il pouvait enfin parler librement, même si ce n'était que pour un cours instant.

- Seulement pas assez, malheureusement, termina-t-il avec un soupire douloureux. Je ne vais pas faire l'hypocrite au vu de ce qui s'est passé, je suis plus heureux de votre politique de faire bien différemment que les autres Torchwood. Plus que cela, j'adhère, je cautionne et je respecte ça. Malheureusement, à tant vouloir chambouler et changer les règles, vous en avez oublié qu'elles existent, et surtout qu'elles existent pour une raison ! Ainsi que la paperasse que tout le monde ici semble tant détester. Vous savez aussi bien que moi pourquoi il est si important pour nous de tenir des registres excessivement bien tenu et minutieux. Dois-je vous rappeler comment c'était ici avant que je ne m'impose et que vous me transfériez ? Si je n'étais pas là pour terminer les rapports et les envoyer à Torchwood II, ce ne serait pas fait, ou dans la précipitation d'un moment avec des fautes, des oublis, deux semaines concentrées de paperasse pour une années complète d'un coup, et des erreurs qui pourraient être fatales.

Ianto haleta de nouveau et fronça les sourcils. Hm, ce n'était pas ce qu'il avait voulut faire, quasiment tout reprocher à Jack. Il n'était pas venu pour ça.

- Mais qu'importe, vraiment. Ce n'est rien, soupira-t-il en se secouant. J'en ai trop dit, et je devrais vraiment me taire et partir. Donc si nous en avons terminez ici, j'ai encore beaucoup de travail devant moi, la couverture de la vue du Weevil ne va pas se créer toute seul et Tosh, bénie soit son âme si altruiste et si pure, n'est pas là pour m'aider avec les Archives. Alors Monsieur, si cela ne vous dérange pas, je vais aller gentiment me remettre de la course poursuite et retourner au travail, lâcha-t-il un peu amer.

Il fit un signe de tête sec à l'homme toujours silencieux face à lui et ne le laissa pas rétorqué quelque chose avant de quitter son bureau, claquant un peu trop fort la porte derrière lui.

S'il avait laissé Jack dire quelque chose, il se serrait encore plus énervé et mine de rien, Ianto ne voulait pas être viré à cause d'un de ses coups de sang purement Gryffondor. La colère faisait bouillir ses veines et battre sa tête, ses protections mises à mal, mais quelques heures dans les archives et une petite demie-heure de méditation le calmera et soignera les blessures de son esprit. S'il ne s'en occupait pas rapidement, la colère allait se dissipée pour laisser place à la douleur sourde de ce qui s'était passé ces derniers jours, durant le courant du mois. Et il n'avait pas la force d'y faire face, pas encore.

Alors qu'il se dirigeait vers la cuisine afin de se prendre un café qu'il trouvait bien mérité, Owen l'interpella.

- Hey, Tea-boy ! Pitié, dis-moi que tu ne l'as pas trop mit en rogne, pesta-t-il en lui lançant un regard supérieur et dédaigneux, qu'il faisait toujours.

A son poste de travail, Gwen se tourna vers Ianto et lui envoya un regard noir.

L4611silver Argent Femme Baskets Leggenda Cuir Lotto

- Tu as intérêt à lui ramener son plat préféré, on ne va pas subir son courroux à cause de toi, ordonna-t-elle.

Ianto s'arrêta à quelques mètres de la cuisine pour pivoter lentement sur ses pieds, jetant un rapide coup d'œil à Owen mais se concentra totalement sur la femme.

Excuse-moi ? Susurra-t-il insidieusement, ayant une rapide pensée tendre pour Harry et son fourchelange. Est-ce qu'après ce qu'il vient de se passer, tu t'attends réellement à ce que j'aille chercher de la nourriture ? Ta bouffe, Gwen ? Cracha-t-il en s'avançant doucement vers elle, lentement.

Elle fronça les sourcils et renifla, croisant les bras sur son torse.

- C'est ton boulot à ce que je sache. Après la merde que tu as fait tout à l'heure, tu devrais aller justifier ta paye !

C'était ça, le plus gros problème de Gwen, en plus de son égo démesuré, sa... passion flamboyante. Ce qui avait attiré Jack d'ailleurs. Elle était un mauvais mélange des Serpentards et des Gryffondors. Et contrairement au résultat qu'avait donné Harry, ce n'était pas agréable ni sympathique. Ianto se rapprocha un peu, le visage froid - et si Owen le regarda avec un air surpris, face à son stoïcisme et son attitude glaciale qui tranchait totalement avec ses habitudes, il ne le vit pas.

- Non, non, Gwen. Ce n'est pas mon boulot, c'était juste de la prévention et de la gentillesse. Et tu sais quoi, grande nouvelle : tu peux te torcher. Tu as deux jambes, si tu as faim, tu peux aller te chercher ta pitance seule.

Il n'était plus qu'à quelques centimètres d'elle et se pencha en avant, s'appuyant sur le bureau et sa chaise, la bloquant efficacement.

- Et que ce soit bien clair, Gwen. La prochaine fois que tu veux m'enfoncer... que tu veux enfoncer et poignarder dans le dos n'importe lequel de tes collègues, assure-toi qu'il n'y a aucune preuve qui réfute tes déclarations, lui susurra-t-il d'une voix froide et glaciale, vestige de la guerre.

Gwen était silencieuse, pâle et totalement figée de surprise et, par Merlin que c'était jouissif, de peur.

Toujours en colère, il serra très fort les mains pour s'éviter de la gifler.

- Pauvre petite conne, ne put-il s'empêcher de marmonner en abandonnant l'idée pourtant silencieuse d'un café bien fort, quittant le Hub pour s'enfoncer dans les archives, sans faire attention au regard surpris mais fier d'Owen qui le suivit jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Ianto désira verrouiller les archives mais, malheureusement, c'était une mauvaise idée. A cause de ce qui s'était passé quelques minutes plus tôt. Voir ces derniers mois. Il était condamné à aller aux toilettes la porte ouverte pour que les autres puisse le surveiller, eh bien qu'a cela ne tienne. Il s'enfonça plutôt dans les Archives, allant là où il dormait depuis quelques temps et se mit à l'aise, en tailleur sur le sol froid. Il ferma les yeux pour respirer profondément et doucement, il entra en méditation.

Il fallait qu'il se calme en tout premier. C'était le plus important.

.*.Call Tongs It Black Femmes Spring Hpqp0XxZ

Owen disparut dans sa baie médicale, laissant Gwen seule dans la pièce principale du Hub, tremblante. Oui, elle ne se trompait pas, elle n'avait pas froid : Elle tremblait.

Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? Depuis quand... Depuis quand Ianto faisait-il peur ?! Non, non, il ne pouvait pas faire peur, il était le doux, gentil et naïf Ianto. Il ne pouvait pas faire peur ! Oui, mais Ianto a tout de même fait entrer un Alien dans la base, l'a gardé caché pendant des mois à la vue de tout le monde et a failli tous les tuer.

Jack avait gardé Ianto... Hm, Gwen ne savait pas trop pourquoi, mais oui, il l'avait gardé. L'Alien, le Civil et la façon dont il lui avait parlé.

- Je suis un agent, ton supérieur hiérarchique !

- Si ça peut te faire plaisir de penser ça, bien. "

Ça voulait dire quoi ça, exactement ? Jack n'avait pas de considération pour Ianto. Enfin, si. Gwen savait parfaitement que la conscience professionnelle de Jack le poussait à observer, regarder et veiller sur tous ceux qui travaillaient pour lui, même les plus insignifiant possible comme Ianto. Parce que Jack était un bon patron. Mais il tenait plus à Gwen, Owen et même Toshiko. Parce que malgré l'air un peu nerd de Toshiko, elle aussi était agent de terrain, ceux qui étaient en première ligne, ceux qui faisaient toute l'action. Ianto, lui, gardait le Hub en ordre et fonctionnel pour qu'ils puissent travailler, leur ramenait de la nourriture et faisait un café formidable. Leur chauffeur, quelques fois, et il était celui qui faisait la paperasserie, oui. Ils avaient d'autre choses à faire, après tout. Mais contrairement à eux, Ianto était remplaçable.

Jack ne pouvait pas se douter de ce qui se cachait derrière la face tranquille du concierge de Torchwood III, qu'ils avaient tous entre-aperçut avec l'histoire du Cyberman et que Gwen venait de revoir. Non. Ianto pouvait devenir dangereux, une nouvelle fois ! Et Jack avait d'autre chose à penser, Gwen comprenait. En tant que sa collègue et son commandant en second, c'était à elle de faire attention. C'était à elle de trouver ce qui n'allait pas avec ce traître et rassembler les preuves qui empêcheront une catastrophe qui pourrait bien être pire la prochaine fois.

Gwen allait garder l'œil ouvert, oui. Elle allait bien faire son travail, sauver la journée, et Jack sera fier d'elle.