J’ai testé le Water Bike en cabine

J’ai testé le Water Bike en cabine individuelle… 

J’avais des à priori sur cette pratique mais à force de voir des boutiques ouvrir un peu partout, je me suis renseignée… notamment sur internet. J’ai lu des articles, vu des avis et quand j’ai su qu’une boutique venait d’ouvrir à 4 km de chez moi (ce qui est assez surprenant croyez moi puisque je vis dans un village de Seine et Marne de 3000 et quelques âmes), j’ai voulu voir ça de plus près.

Je dois avouer que même si j’ai été assez sportive jusqu’à 40 ans… non non, attendez, je vais la refaire parce que là j’ai l’impression de mentir un peu…
En fait, de mon plus jeune âge jusqu’à 40 ans, j’ai eu des périodes sportives !… voilà qui est plus juste. À part la danse que j’ai pratiquée régulièrement durant une quinzaine d’années, j’ai fais de la musculation en salle, par périodes de 2 à 3 mois (oui parce qu’après c’est trop long, trop dur et surtout tellement ennuyeux !) et d’autres petites activités comme le vélo. Bref, il a toujours été important pour moi de m’entretenir mais sans pour autant prétendre à vouloir participer aux Jeux Olympiques…

Et puis le temps passe… des problèmes de santé qui n’arrangent rien… et on laisse un peu tout ça de côté.
Jusqu’au jour où, en se regardant dans une glace, et en ayant réglé ses problèmes de santé, on se dit qu’il serait peut-être pas mal de reprendre une activité.
Outre les balades à vélo avec mon homme, ou des promenades dans les champs avec nos chiens, j’avais envie de trouver quelque chose que mon corps et ma tête apprécieraient.

Me voilà donc chez Aqua Seven pour une séance d’essai…

La déco de la boutique est très agréable, l’accueil est chaleureux et j’ai tous les renseignements que je souhaite avoir.
Je m’installe donc dans ma cabine et après les explications d’usage, munie de mon maillot de bain et de ma serviette, me voilà partie pour 30 mn de pédalage dans une eau à 25°, avec jets drainants et hydro massants, un casque sur les oreilles en face de ma chaîne TV préférée.
La sensation est très agréable, et face à un écran de contrôle, je peux voir la distance parcourue et les efforts fournis.
Fin de la séance, j’ai fais 11 km sans trop d’efforts, je me sèche et me rhabille, je suis convaincue… je prends un abonnement pour une dizaine de séances.

Pour que cela soit efficace, il faut compter 2 à 3 séances par semaine
.
Certains effets se font ressentir immédiatement : Une sensation de légèreté des jambes assez bluffante !
Cette expérience a eu lieu l’année dernière en début d’été.
Habituellement, dès que le mercure passe au dessus des 20°, ma circulation sanguine devient paresseuse. Là, rien ! Jusqu’au soir, j’avais l’impression d’être une plume !
Si je fais la même chose sur un vrai vélo, même timing et même distance, je descends de mon engin avec des cuisses 2 fois plus volumineuses, en plus de ressentir une furieuse envie d’aller faire une sieste !
Les autres effets annoncés mettront un peu plus de temps à se voir, mais au bout de la 4ème séance, j’ai bien vu que cette satanée cellulite était moins visible, que mes jambes se re-dessinaient et que mes abdos refaisaient surface.

Alors bien sûr, il y a certains points à prendre en compte concernant le water bike :

  • Le prix n’est pas super attractif : compter 25 € la séance, mais en prenant un forfait, le coût baisse considérablement. Pour celles (ou ceux) qui n’ont vraiment pas les moyens, il existe des cours collectifs en piscine, renseignez vous.
  • Pédaler en faisant du sur place n’est pas super passionnant… d’où l’intérêt de regarder la TV durant la séance, ça passe plus vite.
  • Ne croyez pas tout ce qu’on peut lire sur internet !… non, vous ne resterez ni maquillée ni coiffée comme à votre arrivée dans la boutique ! Pédaler durant 30 mn est un effort physique, vous n’êtes pas dans un jacuzzi  🙄

Mais en dehors de ces précédents points, je trouve que cela est un bon investissement si l’on tient compte de tous les aspects positifs :

  • Massage et drainage des orteils jusqu’aux hanches
  • Excellent exercice musculaire, cardio et bonne élimination des toxines
  • Pour 30 mn de water bike (10 à 15 km parcourus), vous brulez entre 300 et 500 calories sans trop forcer
  • Sensation de légèreté pour celles et ceux qui souffrent de jambes lourdes ou de rétention d’eau, spécialement en périodes chaudes
  • La silhouette se redessine assez rapidement si l’on respecte les 2 à 3 séances par semaine

Il est évidemment conseillé d’avoir une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée durant toute l’année, mais spécialement si vous décidez de vous mettre au water bike. Les effets n’en seront que plus visibles et ce, plus rapidement.

Je termine en vous avouant qu’à l’approche de l’été, je viens de reprendre mes séances et que j’en suis ravie !

Ai-je réussi à vous donner envie ? ou avez-vous peut-être votre propre expérience en water bike ?
N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou commentaires.

Je vous souhaite un très beau printemps !



L'Univers de Raphaëlle

One thought on “J’ai testé le Water Bike en cabine

  • je cautionne ce qui est écrit ci dessus.
    C’est très bien le « véleau » !
    Laissez moi vous conter ma seule expérience :
    J’ai accompagné une fois la femme de ma vie à une séance de vélo-plouf, à 4 km de chez nous. C’est pas fastoche du tout, et je dois vous avouer que j’ai fait pas mal de bicyclette dans mon existence, et la séance de 30 min m’a fait mal aux cuisses… Il faut dire que j’avais mis un gros développement ( c’est à dire que j’avais durci la force de traction) croyant aller plus loin et donc plus vite. Et bien rien du tout, je n’ai pas fait plus de 12km700 alors que ma compagne faisait 13km dans le même temps que moi… Ah les hommes auront toujours quelque chose à se prouver sans doute !
    Dans la choucroute, ça m’est arrivé aussi..même pas mal aux cuisses, un peu de courbatures d’égo parfois.
    Sur la route, beaucoup plus pour moi, car il y a ce qu’on appelle la roue libre ( pour les non initiés, on arrête de tourner les jambes et on avance quand même , c’est le côté mobylette du vélo). Et puis sur la route, même quand on en bave dans une côte, on se dit qu’après ça descend ! En cabine de water bike, que dalle! tu tournes les jambes tout le temps sinon tu t’arrêtes .
    Enfin bref j’aurais testé, je vais m’en tenir au golf pour le fun, et au tennis pour me déglinguer le dos et l’épaule…
    Mais je conseille à tout le monde la pratique du plouf-bike, pour toutes les raisons citées dans ce bel article.
    Quand je vois le bien que ça procure à la femme que j’aime… je me dis simplement que j’aime qu’elle se sente bien et c’est à mon sens le meilleur des arguments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *